Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Enseignement Ressources > Analyser ses pratiques d’enseignement > Etre acteur de sa formation
Publié : 12 juillet 2011
Format PDF Enregistrer au format PDF

Etre acteur de sa formation

Propositions autour de l’enjeu éducatif « être acteur de sa formation »



L’enseignant d’EPS cherche à développer la prise
d’autonomie et de responsabilités chez ses élèves, ainsi qu’à
en faire des acteurs de leurs apprentissages et de leur formation.
La construction de ces projets personnels par les élèves
(à plus ou moins long terme) nécessite qu’ils se connaissent,
qu’ils sachent ce que l’enseignant attend d’eux et qu’ils
puissent se situer à chaque étape de leur progression.
Cette dévolution du savoir, des responsabilités et des décisions
confronte l’enseignant à un certain nombre de difficultés lors de
sa mise en place. En voici une liste non exhaustive mais évocatrice
des situations inconfortables que nous sommes susceptibles de
rencontrer :

  • En Gymnastique, lors de la création de son enchaînement, l’élève a choisi des éléments trop difficiles pour lui, ou n’a pas respecté le nombre d’éléments à utiliser. Ce qui laisse apparaître une méconnaissance de ses possibilités, du degré de difficulté des éléments ou une absence de mise en relation de ces données. La mise en projet sera l’un des axes de travail que pourra exploiter l’enseignant avec ses élèves.

Manque de recul sur soi dans son projet
personnel
(projet de cycle pour l’évaluation).


  • En sport-collectif, 3
    ateliers sont proposés aux élèves, en relation avec leurs besoins
    différenciés. L’enseignant se rend compte que l’élève a
    choisi un atelier dans lequel il semble en très grande réussite
    plutôt que de se confronter à ses difficultés pour progresser.

Manque d’ambition dans son projet personnel.


  • En Natation l’enseignant a
    mis en place un parcours à réaliser plusieurs fois, avec des temps
    de récupération définis. Les élèves s’arrêtent trop
    longtemps en fin de parcours et réduisent leur quantité de
    pratique (nombre de répétitions).

L’élève n’accepte pas de persévérer
maintenant, pour réussir plus tard un projet personnel exigeant
.



Les axes éducatifs à développer pour rendre
l’élève acteur de sa formation pourraient être :


  • Permettre à l’élève de mieux se connaître.

  • Permettre
    de connaître les étapes de progression des apprentissages et de
    savoir se situer parmi celles-ci.

  • D’avoir
    conscience des différentes façons d’apprendre, et des
    pré-requis : s’impliquer, respecter une certaine quantité
    de pratique, se fixer des objectifs.

  • De
    se construire et de faire évoluer des projets exigeants mais
    réalistes.

Grille d’analyse concernant l’enjeu éducatif
« Etre acteur de sa formation »




Problèmes typiques rencontrés

Questionnements

Repères
professionnels

Pistes

► Je ne sais pas trop ce que les élèves doivent
apprendre pour devenir plus actifs dans leur formation.




Ai-je
identifié ce qu’il y a à apprendre prioritairement

pour
que les élèves soient

acteurs
de leur formation ?


1. Choisir des apprentissages relatifs à la connaissance de soi L’élève connaît ses ressources, ses capacités et apprend à évaluer ses performances pour définir son projet en Couse de durée.
2. Choisir des apprentissages relatifs à la capacité à faire des choix par les élèves L’élève est capable choisir l’espace à utiliser pour répondre à son projet expressif en danse.
3. Choisir des apprentissages relatifs à l’analyse des informations L’élève est capable d’identifier les points faibles de son adversaire en boxe française pour toucher plus fréquemment.

► En badminton les élèves ne réinvestissent pas
ce qu’ils ont appris dans des exercices techniques en match




Ai-je
délégué des responsabilités

qui
ont du sens

pour
les élèves ?


4. l’articulation entre les situations a du sens pour les élèves En basket-ball, l’enseignant commence par une situation de jeu permettant aux élèves d’identifier des problèmes puis propose ensuite des exercices techniques pour répondre aux besoins identifiés par les élèves.

► Les élèves ne savent pas à quoi
l’apprentissage proposé va leur servir

5. les objectifs poursuivis ont du sens pour les élèves En musculation, les élèves ont le choix du mobile de pratique.

► Les élèves ne cherchent pas à construire le
point en badminton, ils jouent pour jouer.

6. Les choix à faire sont reliés à des indicateurs d’atteinte de l’objectif En course de haies, les élèves choisissent une zone d’impulsion pour franchir la haie parmi 3 possibles. Ces choix sont systématiquement mis en relation avec le temps.

► L’enseignant cherche à faire construire une
tactique aux élèves en basket-ball mais les problèmes à
résoudre sont trop nombreux pour les élèves.




Ai-je
mis en place

un
cadre adapté

facilitant

la
mise en projet de l’élève ?


7. La situation isole un problème identifiable par les élèves L’enseignant en basket-ball contraint les élèves à attaquer la cible en un temps limité afin de confronter les élèves au problème de l’attaque rapide.
► Je ne sais pas comment guider l’élève dans son projet tout en lui laissant des initiatives. 8. Les choix à réaliser par les élèves sont clairement identifiés En badminton, les élèves choisissent une zone de finition du point bonus parmi trois possibles afin de battre leur adversaire.
► Les élèves ne comprennent pas les outils d’évaluation proposés 9. Les outils d’autoévaluation sont adaptés au niveau cognitif des élèves En classe de sixième, les critères quantitatifs apparaissent davantage adaptés. Le nombre de coups de bras en natation peut être un repère qui permet aux élèves d’évaluer leur amplitude de nage et ainsi réguler leurs actions.

► Je
ne sais pas trop comment donner plus d’autonomie aux élèves
tout en gardant le contrôle de la classe.

Ai-je
des repères

pour réguler les
apprentissages méthodologiques des élèves ?

10. Prendre du RECUL pour OBSERVER la mise en place du projet de l’élève. La situation globale dans laquelle l’élève doit faire des choix est reconduite afin de libérer l’enseignant de l’organisation et lui permettre d’observer les élèves.
► Qu’est-ce qui me permet de dire que l’élève apprend à devenir acteur de sa formation ? 11. Disposer d’INDICATEURS pour OBSERVER En badminton, le fait que les zones choisies changent en fonction d l’adversaire indique que les élèves cherchent à construire un projet tactique en fonction de l’adversaire.

► Comment
puis-je réguler l’activité méthodologique des élèves ?

12. REGULER l’activité méthodologique des élèves. L’enseignant a une activité questionnante sur la pertinence des choix en relation avec les indicateurs d’évaluation.
Il se sert des rôles sociaux comme celui de coach pour réguler l’activité des élèves

GRP « Analyse de l’enseignement »
Académie de Rouen 2010 / 2011