Publié : 12 juillet 2011
Format PDF Enregistrer au format PDF

Vivre ensemble

Propositions autour de l’enjeu éducatif « Vivre ensemble »

L’enseignant d’EPS est de plus en plus amené à gérer, organiser, réguler et valider le travail en groupe des élèves (Travail en binômes, rôles sociaux d’accompagnement du
travail moteur, équipes coopératives, débat d’idées...).

Ce travail en groupe confronte l’enseignant à un certain nombre de difficultés lors de sa mise en place. En voici une liste non exhaustive mais évocatrice des situations inconfortables que nous sommes susceptibles de rencontrer :

L’enseignant a organisé des équipes mixtes en Basket-ball mais les garçons ne passent jamais la balle aux filles !

L’enseignant organise un temps d’échange entre les élèves pour une création collective en Danse. Certains groupes ont fini d’autre n’ont pas encore commencé !!!

Lors d’un temps-mort organisé en sports collectifs les élèves d’un même groupe affinitaire, sont dispersés dans l’espace et donc ne communiquent pas.

L’enseignant a organisé un travail sur l’observation mais lors de la mise en atelier, l’investissement sur le rôle d’observateur est très faible.

De plus, dans le cadre de son métier, l’enseignant est amené à cibler des axes éducatifs prioritaires en fonction des caractéristiques de la classe.

Or le travail en groupe peut être un moyen privilégié pour développer des interactions positives entre des élèves différents et donc de répondre à l’enjeu du « vivre ensemble ».

Ainsi l’un des axes éducatifs d’un projet de classe pourrait être par exemple :

- Favoriser des interactions entre des élèves de filières différentes (Menus au lycée).
- Favoriser la mixité pour une classe de collège.
- Echanger et faire des choix communs dans une classe dont le profil est individualiste et compétitif.

Ces différents axes gravitent autour de l’enjeu éducatif du « Vivre ensemble »

La grille d’analyse suivante se propose d’aider à construire une cohérence dans les pratiques professionnelles.

Des illustrations assez courtes et quatre études de cas sont proposées pour aider les enseignants à concrétiser l’enjeu du vivre ensemble en EPS.

Grille d’analyse concernant l’enjeu éducatif « Vivre ensemble »
Problèmes typiques rencontrésQuestionnementsRepères professionnelsPistes (Liens fiches outils)
Je ne sais pas trop ce que les élèves doivent apprendre au niveau social.
Ce type d’apprentissage va de soi.
Ai-je identifié ce qu’il y a à apprendre prioritairement pour mieux vivre ensemble ? 2. Choisir les apprentissages AVEC l’activité (CMS) relatifs aux interactions verbales à apprendre prioritairement. Cibler les apprentissages relatifs au débat d’idée. Illustration « le débat d’idée en basket-ball ».
3. Choisir les apprentissages AUTOUR de l’activité (CMS) prioritaires relatifs aux rôles sociaux. Cibler les apprentissages relatifs à l’arbitrage en basket-ball.
Illustration « l’arbitrage en basket-ball ».
- Les élèves ne comprennent pas l’intérêt d’assurer des rôles sociaux pour progresser et aider l’autre à progresser. Ai-je délégué des responsabilités qui ont du sens pour que les élèves vivent mieux ensemble ? 4. Ce que l’élève fait LUI est UTILE. - Donner de l’importance au rôle social en le valorisant culturellement et/ou scolairement
- Donner une valeur au rôle social en liant les résultats du rôle social et du pratiquant.
Illustration « le coaching en badminton ».
5. Ce que l’élève fait est UTILE pour L’AUTRE. - Les observations sont réellement utilisées pour les choix futurs des élèves.
- Sa réussite devient ma réussite et ses progrès deviennent mes progrès (binôme, tutorat, dyades....)
- Développer le besoin d’aide par le pratiquant.
Quels critères retenir pour constituer les groupes à l’intérieur de la classe ?
Lors de la constitution des groupes, certains élèves sont toujours exclus (comment les intégrer lors de la constitution des équipes ?)
Si je fais le choix de constituer les équipes, comment les faire accepter ?
6. Constituer des groupes qui favorisent les apprentissages sociaux. Les groupes sont ils ?
- Affinitaires ou constitués par l’enseignant ?
- Hétérogènes ou homogènes ?
- Mixtes ou déminés ?
- Stables ou instables ?
- Morphologiques ?
Les élèves se dispersent au moment des temps-mort organisés par l’enseignant. Ai-je mis en place un cadre adapté permettant aux élèves de mieux vivre ensemble ? 7. Cadrer l’espace et le temps dédiés au travail de groupe. Baliser l’espace et officialiser le temps.
Illustration « le coaching en boxe française ».
Dois-je fournir des supports écrits aux élèves ?
Quand je fournis des supports écrits aux observateurs. Certains d’entre eux ne comprennent pas la fiche d’observation.
J’ai mis en place des arbitres mais ceux-ci sont débordés par la vitesse du jeu et se font insulter par les joueurs.
8. Adapter la difficulté des interactions et de leurs supports (fiches.....). Limiter la quantité d’informations à traiter par le rôle social.
« étude de cas : arbitrage ».
Proposer des supports écrits adaptés (des repères quantitatifs aux repères qualitatifs).
« J’ai la tête dans le guidon ». Je passe de groupe en groupe et certains élèves m’appellent : « Monsieur, monsieur ».
Je suis absorbé par un groupe pour l’aider à fonctionner.
9. Prendre du RECUL pour OBSERVER les interactions... - Proposer une tâche simple et claire pour se libérer de l’organisation
- Se contraindre à prendre de la distance pour observer les groupes.
Je suis noyé sous le flux d’informations qui arrivent et je ne sais pas sur quel groupe intervenir prioritairement.
Il y a des décalages temporels lors des séquences de travail en groupe : un groupe a déjà fini alors qu’un autre n’a pas commencé.
Ai-je les moyens de réguler les relations entre les élèves ? 10. Anticiper les comportements des élèves. - Disposer d’indicateurs relatifs aux interactions entre les élèves.

étude de cas : « arbitrage ».

Comment puis-je réguler les conflits entre certains élèves lors de séquences de travail en atelier ?
Comment puis-je réguler lorsque certains élèves sont absents perturbant l’organisation des groupes ?
Comment puis-je réguler lorsque les garçons monopolisent la balle en sports collectifs ?
Comment puis-je réguler lorsqu’un élève commande les autres ?
11. REGULER les interactions entre les élèves. - Gérer les conflits entre les élèves.
Voir étude de cas « danse ».
- Equilibrer les interactions entre les élèves. Illustration
« création collective en danse ».
- Réguler l’activité d’un groupe dont un membre est absent.
Illustration
« acrosport ».

Etude de cas : Favoriser la coopération en course de relais en classe de sixième

Etude de cas : mieux vivre ensemble en rugby au lycée

GRP « Analyse de l’’enseignement » Académie de Rouen 2010 / 2011