Vous êtes ici : Accueil > Institution > Le socle commun de connaissances et de compétences > Education et olympisme
Publié : 2 juin 2011

Education et olympisme

« Faisant les « Paris » que l’action volontarisme et coordonnée de tous au cours des années à venir permettra à la fois l’amélioration des compétences fondamentales de tous les élèves, l’élévation du niveau de qualification de l’ensemble de la population et le développement de la région dans le cadre de « l’axe Seine », le projet académique prend donc comme titre rassembleur de toutes ces ambitions « Vers la société de la connaissance : une ambition pour nos territoires ».

Marie Danièle Campion, Recteur de l’académie de Rouen, Chancelier des Universités.

Les divers projets pédagogiques s’inscrivent très souvent dans le contexte du patrimoine normand qui fonde leur cohérence. Ils restent l’occasion de faire acquérir les connaissances et compétences fondamentales relatives au développement du territoire au service d’un futur citoyen épanoui, capable de s’adapter aux évolutions que le développement de « l’axe Seine » nécessitera.

L’olympisme et les valeurs, qu’il véhicule, peuvent constituer un thème porteur et rassembleur pour les équipes d’enseignants soucieuses de faire réussir les élèves de l’académie de Rouen.

Le contenu du document relatif au projet « Annecy 2018 » (téléchargeable et ci-dessous présenté) a pour objet d’alimenter la réflexion de chacun dans la formalisation des contenus d’enseignement relatifs aux projets éducatifs envisagés.

Les J.O. sont nés au collège. (Page 18)

Le souvenir prestigieux des fêtes d’Olympie a été conserve au fil des siècles par la lecture des auteurs grecs et romains relatant les exploits des athlètes. Puis les découvertes archéologiques de l’antiquité aux XVIIIe et XIXe siècles ont fait revivre le passe et conférer une dimension quasi mythologique aux Jeux olympiques. C’est une "Grèce des collèges" pour reprendre l’expression de Mona Ozouf qui habite l’imaginaire de l’époque. Ainsi, après avoir été convoques sur le Champ de Mars le 22 septembre 1796 sous le nom de "Première Olympiade de la République", les Jeux olympiques vont effectuer leur retour en profondeur dans l’univers éducatif. En effet, leur patrimoine unique a été préservé de l’oubli par l’enseignement destine d’abord aux élites. Première surprise de l’histoire, le retour des J.O. n’a donc pas lieu sur le stade mais au collège ! Nourris de culture classique par des pédagogues audacieux, ces derniers, au Rondeau a Grenoble (1832) comme a Rugby (1840) en Angleterre notamment, font revivre les rituels anciens et développent les sports naissants dans l’espace scolaire. Un ancien élève se souvient de ces "Jeux olympiques de collège" quand il lance sa devise’Citius, Altius, Fortius’ au cours de la première rencontre sportive organisée en France entre l’enseignement public et l’école privée le 7 mars a Arcueil : il s’appelle Henri Didon. Son ami Pierre de Coubertin fait adopter cette formule latine comme devise olympique par le CIO en 1894 a Paris. A la même époque en Europe, de nombreuses tentatives ont lieu pour faire revivre les J.O. : à Munch Wenlock dans le Pays-de-Galles, en Suède, en Grèce mais toutes échouent car elles sont exclusivement nationales. Coubertin le premier a l’idée de leur donner une dimension internationale encore inédite. Mais si les Jeux d’été avaient une histoire ancienne comment des Jeux d’hiver a fortiori inconnus des grecs, ont-ils pu voir le jour a quelques années d’intervalles sur le "toit de l’Europe" ? Grâce à la flamme des pays alpins et de la Haute Savoie....

Le socle commun de connaissances et de compétences 

 : propositions de travaux pédagogiques (Page 22)

Par exemple :

CompétenceNiveau et thèmesFiches pratiques
culture humaniste École élémentaire
- découvrir et mémoriser les repères les plus éloignés dans le temps
- dates, personnages, évolution des modes de vie

Collège
- Une région, des artistes
Cérémonie de la flamme et son transport dans le monde
- un personnage et son oeuvre : Baron Pierre de Coubertin
- des écrivains dans le milieu montagnard
- description d’Annecy et la Haute-Savoie à travers

des récits littéraires :
- Voltaire : aux confins de la Savoie, Ferney
- Rousseau : Genève, Annecy, Chambéry
- Lamartine en pays de Savoie
- Jules Michelet
- Alexandre Dumas
- Hippolyte Taine
- Paul Claudel
- Anna de Noailles
- Henry Bordeaux
- Roger Frison-Roche
- Patrick Modiano
- Samivel...

description d’une région à travers la peinture :
l’impressionnisme, Paul Cézanne et le lac d’Annecy.
Un élève d’Ingres : Annecy et la Savoie par Firmin Salabert
cinéma et montagne : description d’une région à travers des films tournés en Haute-Savoie (avec Méliès, les frères Lumière, Max Linder, Abel Gance, Philippe de Broca, Alain Resnais, John Huston, Claude Lelouche, Claude Miller, Elie Chouraqui, Mathieu Kassovitz...)

musique  : Gabriel Fauré compositeur à Annecy et en Haute-Savoie.
des sculpteurs en Haute-Savoie : traces artistiques en pays de montagne (Passy, Flaine, le plateau d’ ;Assy...) avec Braque, Chagall, Matisse,....

Consulter le document entier au lien suivant :

- http://www.cndp.fr/fileadmin/user_upload/CNDP/news/actualites/pdf_Edu_Olymp.pdf

Dernière mise à jour effectuée le : 2 Juin 2011